Pendule « au Nègre » ou à la Nubienne

14 500,00

Une très belle pendule Empire en bronze doré et patiné Au Nègre de Denière et Matelin fabricants de bronzes à Paris. Vers le 1805.

La pendule représente une jeune esclave nubienne, reconnaissable non seulement à ses traits somatiques, mais aussi au bracelet et au turban à plumes ; assise sur un coussin, vêtue d’une tunique brodée, elle serre ses bras contre sa poitrine dans un geste de pudeur. La couleur de la peau est donnée par une patine noire tandis que les yeux et la bouche sont peints. À ses côtés, il y a un arc et un carquois tandis que des aigles sont représentés sur la base. Le thème de l’esclave nubienne a été rendu célèbre par le fondateur des pendules au negre : la pendule au buste de nubienne enturbannée qui fut livrée en 1784 à Marie-Antoinette.

Nourrie de récits de voyage, l’Europe du siècle des Lumières rêve d’exotisme.Bernardin de Saint-Pierre, Chateaubriand et, avant eux, Daniel Defoe… la littérature fourmille de récits romanesques qui, en ce XVIIIe siècle libéré, exaltent l’image du bon sauvage et du paradis perdu. Les pendules au nègre produites à la fin du siècle sont la quintessence de ce courant préromantique. Ces objets de luxe sont destinés à une clientèle cultivée, qui connaît tout des aventures de nos héros. Une clientèle qui déjà s’évade, dans son salon, grâce aux papiers peints panoramiques contant les folles aventures du capitaine Cook ! Au succès littéraire du bon sauvage répond celui de ses noires interprétations décoratives. Et les artisans de tirer un parti esthétique du contraste des patines, sombre pour la peau des indigènes et dorée pour les accessoires. Il s’agit d’ailleurs bien souvent d’une image idéalisée du Noir, vue à travers le prisme de la littérature et de l’exotisme. Soit le nègre vivant dans un paradis non encore perverti par le conquérant blanc, image rousseauiste s’il en est. Ce postulat établi, on distinguera les sujets inspirés des romans à la mode, de Robinson Crusoé à Paul et Virginie. La littérature a en effet donné au genre quelques-uns de ses plus beaux sujets. Chaque thème est l’objet d’accommodements délicieux, dont les versions insolites sont évidemment recherchées des collectionneurs.

L’association Denière et Matelin est une société commerciale créée dans les dernières années du 18éme siècle par les bronziers François-Thomas Matelin et Jean-François Denière et qui rencontra un immense succès auprès des grands collectionneurs et amateurs du temps. En l’espace de quelques années elle devient l’une des plus importantes pourvoyeuses de bronzes d’ameublement en Europe, devenant notamment l’un des fournisseurs attitrés du Garde-meuble royal de Milan. Parallèlement, Denière et Matelin se composent une riche clientèle privée et surtout participent à la dècoration de la plupart des palais et chateaux impériaux en livrant des bronzes d’ameublement et des pendules. L’association « Denière et Matelin Fabricants de bronzes à Paris » va terminer en 1820, date après laquel les deux hommes intraprendent leurs carrières séparément.

La pendule a une magnifique dorure au mercure d’origine en excellent état, cadran emaillée à chiffres romains signé « Denière et Matelin Fab.ts de bronzes à Paris », aiguilles de style Breguet pour les heures et les minutes, le mouvement avec suspension à fil de soie, sonnerie sur les heures et les demi-heures.
La pendule est livré en état de marche, revisé par horloger professionnel.

Mesure

L cm 25
P cm 11
H cm 37

1 en stock

Description

Tous les objects sont accompagné d’une facture, d’un certificat d’authenticité et, selon le cas, d’une fiche technique et d’une expertise.

Je m’occupe de tous les formalités douanières.

Emballage professionnel en caisse de bois sur mesure.

Pour le frais de transport contactez-moi avec l’adresse de livraison, je vous répondrai dans les meilleurs dèlais.