Jacopo Negretti dit Palma le Jeune (1579-1629) La Flagellation du Christ

3 600,00

La Flagellation du Christ
Grisaille sur toile marouflée sur panneau
Il porte une inscription au dos du panneau: grisaille par Palma.
H_40,5 cm L_27,5 cm

Le modèle de cette Flagellation est connu par une gravure de Aegidius Sadeler (1579 – 1629), préparée sur la base d’un dessin de Palma le Jeune apparu sur le marché de l’art anglais il y a dix ans. Palma a abordé ce sujet de la vie du Christ en plusieurs occasions, à chaque fois interprété différemment (Oratorio dei Crociferi, Venezia; Lion, Musée des Beaux-Arts; San Francesco della Vigna, Venise). Avec quelques divergences dans les personnages de gauche et du fond, notre grisaille demeure très proche du dessin. Son style possède la même maitrise dans le jeu contrasté d’ombres et des lumières et dans la solide définition des volumes des personnages.
Il pourrait s’agir d’un petit modèle exécuté à la suite du dessin anglais en prévision de sa traduction en peinture.

Palma le jeune, en italien Palma ilGiovane, né Jacopo di Antonio Negretti (Venise vers 1548-1550, Venise 14 octobre 1628), est un peintre italien maniériste, le petit neveu de Palma le Vieux.
Le début de sa production artistique date de 1565 avec son père le peintre Antonio Negretti, à Venise. Il étudie et subit l’influence de Raphaël et du Titien.
Il passe 9 ans à Rome, copie Michel-Ange et Polidoro da Caravaggio, fréquente les maniéristes romains et assimile les impératifs de la Contre-Réforme tout en découvrant et suivant les principes picturaux de Zuccaro, Salviati et Santi di Tito.
De retour à Venise, après 1569, Il collabore aux diverses copies du Titien exécutées par le Tintoret en menant même à terme, après sa mort en 1576, la célèbre Pietà pour l’église des Frari.
Par ses différentes influences de ses contemporains et de leurs prédécesseurs, il acquiert une habileté technique et une place de chef de file de l’école vénitienne mais ne formera aucun disciple. Son éclectisme le porte des sujets religieux, aux historiques et aux mythologiques, de la peinture, à la gravure à l’eau-forte. Son chef-d’œuvre est sans doute la décoration de l’Ospedaletto dei Crociferi .

Dans un cadre baroque en papier maché doré.

1 en stock

Description

Tous les objects sont accompagné d’une facture, d’un certificat d’authenticité et, selon le cas, d’une fiche technique et d’une expertise.

Je m’occupe de tous les formalités douanières.

Emballage professionnel en caisse de bois sur mesure.

Pour le frais de transport contactez-moi avec l’adresse de livraison, je vous répondrai dans les meilleurs dèlais.