Imposante Cartel d’Applique Transition En Bronze Doré par Baltazar 18éme

6 800,00

Importante pendule cartel en bronze doré d’époque Transition signée sur le cadran en émail blanc Baltazar à Paris, logée dans un magnifique caisse en bronze doré. Le cadran en émail blanc avec chiffres romains et arabes a une très fine paire d’aiguilles en laiton doré ajouré pour les heures et les minutes. Le mouvement avec échappement à ancre, suspension à fil de soie entraîné par ressort, frappant à l’heure et à la demi-heure sur une seule cloche, avec roue de comptage extérieure.
La caisse en bronze doré à contour rocaille surmonté d’un vase à urne avec des festons feuillus entourant le cadran, avec une ouverture pendulaire vitrée sous le cadran et des frettes sonores percées sur le côté, il s’agit d’un modèle typiquement Transition, appartenant à cette décennie après 1770 dans laquelle les canons stylistiques passent du style Louis XV au style Louis XVI. Ce modèle de cas peut être retracé à ceux conçus par Pierre-Antoine Foullet, dont les dessins sont conservés à la Bibliothèque Doucet à Paris.

Henri-Charles Baltazar, ou Baltazar à Paris, comme il a été signé, était l’un des membres les plus célèbres d’une grande famille d’horlogers et un grand fabricant parisien pendant les périodes Louis XV et début Louis XVI. Le fils d’Henry, ses frères Antoine, Denis, Noël, Jean-Chrysostome et Joseph étaient également de beaux artisans tout comme son propre fils, Louis-Charles (maître 1768). Devenu maître-horloger en 1717, Charles acquit rapidement une grande renommée et obtint le titre d’Horloger de Mesdames Filles de France. Sa liste impressionnante de clients comprenait le Garde-Meuble de la Couronne, ainsi que l’Ambassadeur de Russie, le comte d’Armentières, le marquis de Saint-Georges et Monsieur Castel. En 1733, il est établi place Dauphine, quatre ans plus tard au cloître de Saint-Germain de l’Auxerrois. En 1747, il travaillait rue du Roule où il a continué jusqu’en 1772 au moins, date à laquelle il a reçu la liberté de la ville. Il a fait des montres ainsi que des cartels, des horloges de cheminée et de valise. Comme convenant à un horloger de sa réputation, ses boîtiers ont été fabriqués par les meilleurs fabricants de l’époque. Outre Jean-Joseph de Saint-Germain, des étuis dorés et patinés ont été réalisés par Edme Roy, Jacques Dumont et Jean-Louis Beaucour. Balthazar Lieutaud, Jean Goyer et Antoine Foullet étaient parmi les ébénistes de premier plan pour lui fournir et à son tour Balthazar a fourni des mouvements aux ébénistes Jean-François Oeben et Jacques Dubois. Aujourd’hui, on peut admirer son travail au Musée de Château de Champs et au Museum für Künsthandwerk de Dresde.

De tels modèles imposants étaient destinés uniquement à une clientèle de haut rang.
Un modèle identique appartenait à la famille Savoy et est conservé à la galerie Savoy à Turin.

Le cartel est en parfait état. La dorure est authentique et magnifiquement préservée. Le mouvement est original et complet.

Dimensions

Hauteur cm 94
Largeur cm 42
Profondeur cm 13
Diamètre du cadran cm 25

1 en stock

Description

Tous les objects sont accompagné d’une facture, d’un certificat d’authenticité et, selon le cas, d’une fiche technique et d’une expertise.

Je m’occupe de tous les formalités douanières.

Emballage professionnel en caisse de bois sur mesure.

Pour le frais de transport contactez-moi avec l’adresse de livraison, je vous répondrai dans les meilleurs dèlais.