Le « Paysage boisé » de Jan Hackaert, l’histoire captivante d’un tableau sauvé par les « Monuments hommes ».

Notre tableau « Paysage boisé » de Jan Hackaert, maître hollandais de l’âge d’or, apporte avec lui une histoire incroyable liée aux vicissitudes de la Seconde Guerre mondiale. Le tableau appartenait à la célèbre collection de peinture hollandaise d’Adolphe Schloss, un juif allemand qui avait pris la nationalité française en 1871, pendant la guerre franco-prussienne, une collection sur laquelle Hitler avait l’œil. Ainsi, en 1939, pour protéger les tableaux, la famille Schloss organise secrètement son déménagement au Chambon, sur la propriété de la banque néerlandaise Jordan. Le 10 avril 1943, sur indication du chauffeur qui avait transporté les œuvres en 1939, les autorités de Vichy perquisitionnent Le Chambon et le 16 avril, 56 cartons quittent la propriété pour l’Allemagne, au musée d’Hitler et à la collection privée de Goering. C’est grâce aux notes scrupuleuses de Rose Valland, qui a vu les œuvres arriver au Jeu de Paume en novembre 1943 avant leur départ définitif pour l’Allemagne, que les tableaux ont été progressivement récupérés à la fin de la guerre.
« Paysage boisé », avec 69 autres tableaux, a été vendu aux enchères par les fils de Schloss le 25 mai 1949 à la Galerie Charpentier,
En 2019, 166 œuvres n’ont pas encore été restituées mais certaines d’entre elles, reconnues dans des musées étrangers ou en vente, font ou ont fait l’objet de poursuites judiciaires ou de demandes de restitution par la voie diplomatique.